Accueil - Les Fables de Jean de La Fontaine - Le Lion et le Moucheron

Le Lion et le Moucheron

Le Lion et le Moucheron, Fable de Jean de La Fontaine, a été publiée en 1668. C'est la neuvième Fable du livre II du premier recueil de ce poète français incontournable. Deux animaux de tailles bien différentes, mais une histoire qui nous ... instruit !
Un incontournable de la poésie français, un monument important des œuvres de Jean de la Fontaine, voici donc le texte de " Le Lion et le Moucheron ".

Le Lion et le Moucheron ( texte ).

Va-t’en chétif insecte, excrément de la terre.
C’est en ces mots que le Lion
Parlait un jour au Moucheron.
L’autre lui déclara la guerre.
Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de Roi
Me fasse peur, ni me soucie ?
Un boeuf est plus puissant que toi ;
Je le mène à ma fantaisie.
À peine il achevait ces mots,
Que lui-même il sonna la charge,
Fut le Trompette et le Héros.
Dans l’abord il se met au large ;
Puis prend son temps, fond sur le cou
Du Lion qu’il rend presque fou.
Le quadrupède écume, et son œil étincelle ;
Il rugit, on se cache, on tremble à l’environ :
Et cette alarme universelle
Est l’ouvrage d’un Moucheron.
Un avorton de Mouche en cent lieux le harcèle,
Tantôt pique l’échine, et tantôt le museau,
Tantôt entre au fond du naseau.
La rage alors se trouve à son faîte montée.
L’invisible ennemi triomphe, et rit de voir
Qu’il n’est griffe ni dent en la bête irritée,
Qui de la mettre en sang ne fasse son devoir.
Le malheureux Lion se déchire lui-même,
Fait résonner sa queue à l’entour de ses flancs,
Bat l’air qui n’en peut mais ; et sa fureur extrême
Le fatigue, l’abat : le voilà sur les dents.
L’insecte du combat se retire avec gloire :
Comme il sonna la charge, il sonne la victoire ;
Va partout l’annoncer ; et rencontre en chemin
L’embuscade d’une araignée.
Il y rencontre aussi sa fin.
Quelle chose par là nous peut être enseignée ?
J’en vois deux, dont l’une est qu’entre nos ennemis,
Les plus à craindre sont souvent les plus petits ;
L’autre, qu’aux grands périls tel a pu se soustraire,
Qui périt pour la moindre affaire.

Estampes et illustrations d'époque.

Des estampes archivées par la Bibliothèque Nationale de France, réalisées par G.Doré, l'un des principaux illustrateur des premières éditions des fables de Jean de La Fontaine, et J.Huyot / Gauchard-Brunier.
Pour le plaisir des yeux et de la réalité historique.
Le Lion et le Moucheron
Le Lion et le Moucheron : Jean de La Fontaine .
Le Lion et le Moucheron ( estampe )
Le Lion et le Moucheron ( estampe ) : fable de La Fontaine .

La morale de cette Fable.

Une fable aux dimensions parodiques, construite et écrite sous un rythme soutenu dont nous ne pourrions, s'il le fallait, ne jsuute retenir que ceci:
- " Il faut juger à leur juste valeur les ennemis qui peuvent sembler inoffensifs. "
- " Vaincre certains grands dangers ne vous met nullement à l'abri d'une mort ordinaire ou subite. "
et il y en aurait encore bien à dire ... :)

autres articles à lire :

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à refOK.fr

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot cixnxh ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.