Accueil - Les Fables de Jean de La Fontaine - Conte d'une chose arrivée à Château-Thierry - La Fontaine

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Conte d'une chose arrivée à Château-Thierry - La Fontaine

Célèbre pour ses fables, Jean de La Fontaine a également composé des contes jugés licencieux. Les " Contes et nouvelles en vers " ont ainsi fait l'objet de censure : en 1674, ils sont publiés sous le titre de " Nouveaux contes ", ou encore de  et l'autorité policière les saisit car ils sont " remplis de termes indiscrets et malhonnêtes, et dont la lecture ne peut avoir d'autres effets que celui de corrompre les bonnes mœurs et d'inspirer le libertinage " ... ... en voici un exemple, conservé dans la langue de l'époque ... :)

Conte d'une chose arrivée à Chasteau-Thierry

( le savetier )
Un Savetier, que nous nommerons Blaise,
Prit belle femme, et fut trés-avisé.
Les bonnes gens, qui n’estoient à leur aise,
S’en vont prier un marchand peu rusé
Qu’il leur prêtast, dessous bonne promesse,
My-muid de grain ; ce que le Marchand fait.
Le terme écheu, ce creancier les presse,
Dieu sçait pourquoy : le galant, en effet,
Crut que parlà baiseroit la commere.
Vous avez trop dequoy me satisfaire,
(Ce luy dit-il) et sans débourser rien :
Accordez-moy ce que vous sçavez bien.
Je songeray, répond-elle, à la chose :
Puis vient trouver Blaise tout aussi-tost,
L’avertissant de ce qu’on luy propose.
Blaise luy dit : Par bieu ! femme, il nous faut
Sans coup ferir, rattraper nostre somme.
Tout de ce pas allez dire à cet homme
Qu’il peut venir, et que je n’y suis point.
Je veux icy me cacher tout à point.
Avant le coup demandez la cedule.
De la donner je ne crois qu’il recule.
Puis tousserez afin de m’avertir ;
Mais haut et clair, et plûtost deux fois qu’une.
Lors de mon coin vous me verrez sortir
Incontinent, de crainte de fortune.
Ainsi fut dit, ainsi s’executa ;
Dont le mary puis aprés se vanta ;
Si que chacun glosoit sur ce mystere.
Mieux eust valu tousser aprés l’affaire
(Dit à la Belle un des plus gros Bourgeois) ;
Vous eussiez eu vostre conte tous trois.
N’y manquez plus, sauf aprés de se taire.
Mais qu’en est-il ? or çà, Belle, entre nous.
Elle repond : Ah monsieur ! croyez-vous
Que nous ayons tant d’esprit que vos Dames ?
(Notez qu’illec, avec deux autres femmes,
Du gros Bourgeois l’épouse estoit aussi.)
Je pense bien, continua la Belle,
Qu’en pareil cas Madame en use ainsi ;
Mais quoy, chacun n’est pas si sage qu’elle.

le savetier
le savetier : que nous nommerons Blaise ...

autres articles à lire :

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à refOK.fr

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ayn2wtgu ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.