Accueil - découvrir la France - Qui paie ou ne paie pas d'impôts en France ? ( surprise ... )

Partagez avec vos amis ...

Qui paie ou ne paie pas d'impôts en France ? ( surprise ... )

Au sujet des impôts, en France si vous vous posez cette question vous allez être bien surpris, là c'est certain !!!
Une question bien de chez nous, une question bien tordue comme les aiment les politiques ... Essayons de faire quand-même la part des chose !
Car finalement avec tout ce que nous racontent les médias et autres sources d'informations, au niveau de l'imposition des Français il y a bien des surprises à découvrir et ... il s'agit de NOTRE portefeuille !!!
( surprise garantie à la fin de l'article ! )
La grande question du jour étant donc, surtout, de réussir à faire le tri entre mensonges et réalité, entre intoxication et vérité, alors fouinons d'un peu partout pour nous faire une véritable idée ...

Quels sont les gens ou les tranches de population qui ne paient pas d'impôts en France ?

En France, il existe plusieurs types d'impôts et de taxes qui s'appliquent aux revenus, à la consommation, au patrimoine ou à la résidence des personnes. Parmi ces impôts, l'un des plus connus est l'impôt sur le revenu, qui est calculé en fonction des ressources perçues par les ménages. Cet impôt est progressif, c'est-à-dire qu'il augmente avec le niveau de revenu, et il est soumis à un barème qui comporte plusieurs tranches.
Selon les données de la Direction générale des finances publiques (DGFiP), en 2020, 43,9% des foyers fiscaux ont payé l'impôt sur le revenu, soit environ 17,3 millions de ménages. Cela signifie que plus de la moitié des foyers fiscaux (56,1%) n'ont pas payé cet impôt, soit environ 22 millions de ménages. Parmi ces derniers, 9,7% ont même reçu un montant d'impôt négatif, grâce aux crédits d'impôt dont ils ont bénéficié.
impôts
impôts : la France Championne de l'Imposition
Cependant, ne pas payer l'impôt sur le revenu ne signifie pas ne pas payer d'impôt du tout. En effet, il existe d'autres impôts et taxes qui touchent tous les ménages, quels que soient leurs revenus. Par exemple, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est un impôt indirect qui s'applique à la plupart des biens et services consommés en France. Son taux normal est de 20%, mais il existe des taux réduits pour certains produits de première nécessité. La TVA représente la principale source de recettes fiscales de l'État, et elle pèse proportionnellement plus sur les ménages aux revenus les plus faibles².

D'autres impôts et taxes concernent le patrimoine ou la résidence des personnes. Par exemple, la taxe foncière est due par les propriétaires de biens immobiliers, et la taxe d'habitation est due par les occupants d'un logement. Ces taxes sont calculées en fonction de la valeur locative cadastrale des biens, et elles varient selon les communes et les départements. Depuis 2018, le gouvernement a engagé une réforme visant à supprimer progressivement la taxe d'habitation pour 80% des ménages, en fonction de leurs revenus³. À terme, seuls les ménages les plus aisés devraient payer cette taxe.

Enfin, il existe un impôt spécifique qui vise les personnes les plus riches, c'est-à-dire celles qui possèdent un patrimoine immobilier supérieur à 1,3 million d'euros. Il s'agit de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui a remplacé l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en 2018. Cet impôt est également progressif, et son taux varie de 0,5% à 1,5% selon la valeur du patrimoine. En 2020, 143 348 foyers fiscaux ont payé l'IFI, pour un montant moyen de 18 300 euros⁴.

Pour résumer, il n'existe pas de catégorie de personnes ou de tranches de population qui ne paient pas d'impôt en France, mais il existe une grande diversité de situations fiscales selon les revenus, le patrimoine, la consommation ou la résidence des ménages. L'impôt sur le revenu n'est qu'un des éléments de la fiscalité française, qui repose également sur d'autres impôts et taxes, plus ou moins visibles et plus ou moins justes.

Quels sont les différents impôts qui existent en France ?

La France, pays des Impôts !!!
En France, il existe de nombreux impôts et taxes qui s'appliquent aux personnes physiques ou morales, selon leurs revenus, leur consommation, leur patrimoine ou leur résidence. On peut distinguer les principaux types d'impôts suivants:
- Les impôts sur les revenus : ils concernent les ressources perçues par les ménages ou les entreprises, comme l'impôt sur le revenu (IR), l'impôt sur les sociétés (IS), la contribution sociale généralisée (CSG) ou la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).
- Les impôts sur la consommation : ils s'appliquent à la plupart des biens et services achetés en France, comme la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), les taxes à l'importation ou la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).
- Les impôts sur le patrimoine : ils concernent la valeur ou la transmission des biens immobiliers ou mobiliers, comme l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), les droits d'enregistrement, les droits de timbre ou la flat tax (PFU).
- Les impôts locaux : ils concernent la détention ou l'occupation d'un logement ou d'un terrain, comme la taxe foncière, la taxe d'habitation ou la taxe d'aménagement.

Ces impôts peuvent être directs ou indirects, selon qu'ils sont payés par le contribuable lui-même ou par un intermédiaire. Ils peuvent aussi être proportionnels ou progressifs, selon qu'ils sont calculés à un taux unique ou à un taux croissant en fonction de la base imposable.
impôt sur le revenu
impôt sur le revenu : une spécialité à la Française !

Quels sont ceux qui paient le moins d'impôts en France ?

Vous allez être bien surpris ... !!!
Il n'existe pas de réponse simple à cette question, car il existe de nombreux types d'impôts en France, qui s'appliquent selon des critères différents. Toutefois, on peut essayer de comparer le taux d'imposition moyen des ménages en fonction de leurs revenus, de leur patrimoine, de leur consommation ou de leur résidence.

Selon une étude de l'Institut des politiques publiques (IPP) diffusée en 2023¹, les revenus des 37 800 foyers français les plus riches sont proportionnellement moins imposés que ceux du reste de la population. En effet, ces foyers, qui touchent plus de 627 000 euros par an, ont un taux d'imposition moyen de 46%, alors que les 0,0002% les plus riches, qui touchent plus de 10 millions d'euros par an, ne sont imposés qu'à 26%. Cela s'explique par le fait que ces foyers bénéficient de niches fiscales, de revenus non soumis à l'impôt sur le revenu (comme les dividendes ou les plus-values), ou de stratégies d'optimisation fiscale.

En revanche, les ménages les plus modestes, qui touchent moins de 20 000 euros par an, sont aussi proportionnellement moins imposés que les ménages intermédiaires, qui touchent entre 20 000 et 100 000 euros par an. Cela s'explique par le fait que ces ménages bénéficient de la décote, de l'abattement pour les personnes âgées ou invalides, ou du plafonnement des effets du quotient familial. De plus, ces ménages sont moins touchés par la taxe foncière ou l'impôt sur la fortune immobilière, qui concernent surtout les propriétaires.

Enfin, il faut aussi prendre en compte les impôts sur la consommation, comme la TVA, qui pèsent proportionnellement plus sur les ménages aux revenus les plus faibles, car ils consacrent une plus grande part de leur budget à l'achat de biens et services. Ainsi, selon l'IPP, le taux d'imposition global (en tenant compte de tous les impôts et taxes) des 10% des ménages les plus pauvres est de 45%, alors que celui des 10% des ménages les plus riches est de 41%.

Pour conclure, on peut dire que les ménages qui paient le moins d'impôts en France sont ceux qui ont des revenus très élevés ou très faibles, mais pour des raisons différentes. Les premiers profitent de dispositifs fiscaux favorables ou de revenus non imposables, tandis que les seconds bénéficient de mesures sociales ou de faibles bases imposables. Les ménages qui paient le plus d'impôts sont ceux qui ont des revenus intermédiaires, qui sont soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu et qui supportent une forte pression fiscale sur leur consommation.

Quels sont ceux qui sont les plus imposés en France ?

Non ne riez pas ....

Comme expliqué dans la réponse précédente, il existe de nombreux types d'impôts en France, qui s'appliquent selon des critères différents. Toutefois, on peut essayer de comparer le taux d'imposition moyen des ménages en fonction de leurs revenus, de leur patrimoine, de leur consommation ou de leur résidence.
serrer la vis
serrer la vis : le Pressoir des Impôts !!!
Selon les données de la Direction générale des finances publiques (DGFiP), en 2020, les 10% des ménages les plus aisés, qui disposent d'un revenu fiscal de référence (RFR) supérieur à 100 000 euros par an, ont payé 34 milliards d'euros d'impôt sur le revenu, soit 46% du montant total¹. Leur taux d'imposition moyen est de 25%, alors que celui de l'ensemble des ménages est de 6%. Ces ménages sont également soumis à d'autres impôts, comme l'impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui concerne 143 348 foyers fiscaux, pour un montant moyen de 18 300 euros².

Cependant, ces ménages bénéficient aussi de dispositifs fiscaux favorables ou de revenus non imposables, comme les dividendes ou les plus-values. Selon une étude de l'Institut des politiques publiques (IPP) diffusée en 2023³, les revenus des 37 800 foyers français les plus riches sont proportionnellement moins imposés que ceux du reste de la population. En effet, ces foyers, qui touchent plus de 627 000 euros par an, ont un taux d'imposition moyen de 46%, alors que les 0,0002% les plus riches, qui touchent plus de 10 millions d'euros par an, ne sont imposés qu'à 26%.

En revanche, les ménages les plus modestes, qui touchent moins de 20 000 euros par an, sont aussi proportionnellement plus imposés que les ménages intermédiaires, qui touchent entre 20 000 et 100 000 euros par an. Cela s'explique par le fait que ces ménages sont plus touchés par les impôts sur la consommation, comme la TVA, qui pèsent plus sur leur budget. Ainsi, selon l'IPP, le taux d'imposition global (en tenant compte de tous les impôts et taxes) des 10% des ménages les plus pauvres est de 45%, alors que celui des 10% des ménages les plus riches est de 41%.

Pour conclure, on peut dire que les ménages qui sont les plus imposés en France sont ceux qui ont des revenus intermédiaires, qui sont soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu et qui supportent une forte pression fiscale sur leur consommation. Les ménages qui sont les moins imposés sont ceux qui ont des revenus très élevés ou très faibles, mais pour des raisons différentes. Les uns profitent de dispositifs fiscaux favorables ou de revenus non imposables, tandis que les autres bénéficient de mesures sociales ou de faibles bases imposables.
Monsieur tout le Monde, en bon français qu'il est, ou qu'il est obligé d'être paie pour tous ces gens et continue de se faire presser comme un citron pour leur faciliter l'accès à ces différents privilèges ...

simple non .....     ^^^^

autres articles à lire :

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à refOK.fr

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot pclt ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.