Accueil - côté pratique - Je veux être soigneur animalier !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Je veux être soigneur animalier !

Si vous lisez cet article c’est probablement parce que vous vous intéressez à un métier qui fait de plus en plus parler de lui. Ou bien parce qu’un de vos proches, conjoint, enfant ou ami, souhaite travailler dans un parc zoologique. Et peut-être avez vous besoin d’informations pour bien comprendre son projet professionnel.
Quelle que soit la raison de votre passage ici, nous allons vous présenter l’activité d’un soigneur animalier, les qualités requises pour travailler avec les animaux dans un zoo et comment se former pour intégrer un établissement.

Qu’est ce que le métier de soigneur animalier ?

Un soigneur animalier est un ouvrier qualifié qui travaille sous l’encadrement d’un responsable animalier ou directement du directeur de l’établissement. Il travaille généralement avec d’autres soigneurs animaliers au sein d’une équipe.

Où travaille t-il ?

Ce qui motive les préposés soigneurs animaliers est généralement d’être employé dans un parc zoologique ouvert au public. Néanmoins on rencontre aussi des soigneurs animaliers dans les laboratoires, les élevages privés et plus largement au sein de toutes les structures qui détiennent des animaux domestiques et non domestiques.
soigneur animalier
soigneur animalier : au zoo, les animaux et la Nature .

Quelles sont ses activités quotidiennes ?

Les animaux demandent une attention constante et quotidienne toute l’année. Ainsi le soigneur animalier doit répondre à leurs besoins et notamment il doit :
-    Assurer la préparation des rations alimentaires
-    S’occuper de distribuer les aliments
-    Nettoyer leurs cages, abris et enclos
Le soigneur animalier ne soigne pas les animaux à proprement parlé. Il n’est pas vétérinaire et ne peut pas effectuer d’actes médicaux. Par contre, il lui arrive d’aider le vétérinaire lorsqu’un animal doit être capturé ou lorsqu’il faut donner pendant plusieurs jours un traitement.
Le métier de soigneur animalier demande une bonne condition physique. Il faut être apte à travailler en extérieur quelles que soient les conditions météorologiques. Qu’il fasse beau ou que le temps soit mauvais les animaux ont besoin d’attention. Cette régularité est également nécessaire durant les week-ends et les vacances scolaires.
Alors que de nombreux secteurs d’activité font une pause en fin de semaine ou durant une partie de l’été, les parcs zoologiques sont actifs sept jours sur sept. Le soigneur animalier assure donc les permanences en roulement avec ses coéquipiers. Le métier de soigneur animalier se conjugue parfois mal avec une vie de famille.
Il est important de prendre en compte toutes les contraintes de ce métier. Contraintes qui n’en sont forcément lorsque l’on est jeune et sans obligation familiale, mais qui le deviendront peut-être après quelques années.
Enfin le soigneur animalier peut être amené à travailler à proximité d’animaux dangereux. Il faut rester vigilant lorsqu’on travaille dans un secteur gardant des fauves, des grands herbivores, des reptiles venimeux ou des grands primates. Une erreur peut être lourde de conséquence et les accidents sont malheureusement fréquents. Les consignes de sécurité doivent être respectées.

Quelles sont ses missions annexes ?

Le métier de soigneur animalier est polyvalent. Si la préparation des aliments, leur distribution et le nettoyage des installations occupent facilement les trois quarts de la journée d’un animalier, il y a encore beaucoup à faire dans un parc zoologique.
Voici quelques activités complémentaires de l’animalier :
-    Animer des activités pédagogiques en public
-    Réaliser des travaux de réparation et de construction
-    Créer et entretenir les espaces paysagers
Dans les grands parcs zoologiques, ses activités peuvent être confiées à des services dédiés. C’est par exemple le cas lorsqu’il existe un service pédagogie qui regroupe des animateurs en charge des activités de médiation. Les travaux peuvent être confiés au service technique, mais le soigneur animalier à toujours besoin d’effectuer des petits travaux : changer des perchoirs, réparer une clôture,... Il doit être un bon bricoleur et un bon jardinier.

Aimer les animaux est-ce suffisant ?

Bien entendu, il est nécessaire d’avoir de l’empathie pour les animaux - à défaut d'être passionné - lorsque l’on travaille dans un parc zoologique. En effet sans cela ce métier risque de devenir une contrainte et votre motivation disparaîtra rapidement.
Toutefois être amoureux des animaux ne signifie pas être compétent. Il faut avant tout bien connaître les comportements des animaux, leur biologie et leurs besoins. L’expérience d’éleveur et la formations sont nécessaires.

Comment devenir soigneur animalier ?

Pour travailler dans un parc zoologique, il faut être disposé à répondre aux besoins particuliers des établissements. Il faut aussi avoir suffisamment d’expérience acquise durant des stages.
Nous avons listé les principales activités et les contraintes liées à ce travail. Maintenant abordons les différents parcours qui s’offrent à vous pour intégrer un zoo.

Se former après la troisième.

Il est possible de se rapprocher du métier d’animalier après une classe de troisième, tout en continuant d’étudier. Plusieurs instituts, les maisons familiales et rurales, proposent des bacs pro en rapport direct avec le secteur des parcs zoologiques. Il s’agit de :
-    La MFR de Carquefou
-    La MFR de Naucelle
-    La MFR de la Petite Gonthière
Les cursus de ces MFR durent trois années. Et sont sanctionnés par un baccalauréat. Il est alors possible pour le titulaire d’un bac pro de poursuivre vers une école de soigneur animalier ou vers un BTS agricole pour ceux qui auraient changé de projet professionnel. Les filières universitaires se prêtent moins aux niveaux d’étude des bac pro. En effet, les bacs pro sont davantage tournés vers la pratique et les matières dures comme les mathématiques et les sciences sont moins approfondies que dans les filières scientifiques et techniques.
La filière générale présente l’avantage de pouvoir offrir plus de possibilités d’orientation après le baccalauréat. En effet, les écoles de soigneur animalier reçoivent beaucoup de candidatures et la sélection est importante. Certaines écoles reçoivent chaque année 300 dossiers et n’en retiennent qu’une vingtaine.

Se former après le bac.

Les écoles de soigneurs animaliers recrutent généralement après un baccalauréat. Les filières agricoles et scientifiques sont souvent privilégiées. Toutefois dans la pratique de plus en plus de candidats se présentent après un bac + 2, une licence voire même après un master en poche.
Faire des études n’est pas un handicape si vous voulez intégrer une école de soigneur animalier. De plus obtenir des diplômes de l’enseignement supérieur peut vous faciliter une éventuelle reconversion professionnelle, si après quelques années le métier de soigneur animalier ne vous convenait plus.
Pour en revenir au sujet des écoles de soigneur animalier, il en existe plus de dix en France. Mais seulement deux proposent - en 2020 - une formation qui délivre un titre professionnel : la MFR de Carquefou et le CFPPA de Gramat. Les diplômes des autres écoles ne sont pas reconnus par l’état. Néanmoins, certaines écoles non reconnues jouissent d’une bonne réputation auprès des responsables des parcs zoologiques. C’est par exemple de cas du CFPPA de Loir-et-Cher, de la Ferme Souchinet et de Siane formation.

Peut-on devenir soigneur animalier sans passer par une école ?

Les parcs zoologiques existent depuis le 19ème siècle et les premières écoles de soigneur animalier ont ouvert leurs portes à la fin des années 1990 en France. Ainsi durant très longtemps ce métier s'apprenait “sur le tas”. Et il est toujours possible de se former en s’appuyant sur l’expérience de collègues plus expérimentés comme tous les métiers manuels.
De plus certains directeurs de parc animalier sont encore très attachés à la formation “sur le tas” et sont davantage tournés par des profils techniques qui ne sont pas issus d’une école de soigneur animalier.
Mais ces directeurs deviennent minoritaires car la plupart des chefs d’entreprise recherchent des personnes rapidement opérationnelles et au parfaitement au courant de la nature du métier.

Pour en apprendre plus sur le métier d’animalier et les formations...

Si vous souhaitez devenir soigneur animalier et si vous recherchez des informations précises sur les filières de formation nous vous conseillons d’acquérir le guide “objectif soigneur animalier ”. En plus de présenter les centres de formation et les écoles en France, ce livre donne des conseils pratiques pour réussir vos candidatures.
objectif soigneur animalier
objectif soigneur animalier : un guide complet et intéressant .

autres articles à lire :

Tous les articles ainsi que le contenu de ce site, comme indiqué en pages index, cgu et informations, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement:  "Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France", ainsi que la provenance de contenu relayé. Leur utilisation, totale, en ligne, sur ce site est réservée à refOK.fr

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ncqa ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.